La 1re solution BIM entièrement dédiée aux métiers du plâtre et de l'isolation
Assistance

BIM Cloisons configure l’espace avec un haut niveau de détails

Article du site Le Moniteur.fr (mars 2017). Spécialisé à l’origine dans la pose de plaques de plâtre, Karim Boureguig a fait évoluer son activité vers la modélisation des cloisonnements. La jeune société BIM Cloisons travaille à partir d’une maquette numérique et compte déjà comme référence l’hôpital d’Ajaccio. L’hôpital d’Ajaccio actuellement en construction est le premier chantier français d’envergure qui utilise le Building information modeling (BIM) à toutes les étapes : de la conception à la maintenance, en passant bien sûr par l’exécution. Non seulement le gros œuvre utilise le BIM, mais les lots en charge de l’aménagement aussi. Pour répondre à l’appel d’offre relatif au cloisonnement, l’industriel Siniat s’est associé à BIM Cloisons. Comme son nom l’indique BIM Cloisons est une solution qui utilise le BIM pour concevoir les cloisons et contre cloisons en plaques de plâtre sur les chantiers. Sa spécificité ? Le système combine 8000 références de systèmes Siniat, 3000 références de matériaux et associe pour chaque référence 150 données techniques. « Par exemple, pour une plaque de plâtre, les données concernent ses dimensions, son épaisseur, son degré coupe-feu, les temps de mise en œuvre, le tarif, etc. », illustre Karim Boureguig, gérant et fondateur de BIM Cloisons.

 

Des quantités plus précises dans les bons de commande

 

Comment utiliser le configurateur et la base de données sur un chantier ? « Pour l’hôpital d’Ajaccio, nous disposions d’une maquette numérique du projet où figuraient déjà les cloisons et les contre cloisons avec un faible niveau de détail », poursuit le gérant. Le travail de l’entreprise a donc consisté à enrichir ce niveau de détails et à optimiser les éléments. Les 400 heures de modélisation qui ont été nécessaires pour ce travail ont servi à générer des plans d’exécution « de très grande qualité », selon Joe Calabrese, ingénieur et chef du projet chez Inso, entreprise en charge des travaux.

L’hôpital, qui comptera au final 50 000 m² de planchers, nécessite la mise en place de 110 000 m² de plaques de plâtre de tous types : résistantes à l’humidité, coupe-feu, plombées pour les salles de radiologies, etc. Leur mise en œuvre nécessite l’installation de 150 000 m linéaires d’ossatures. « A chaque changement de configuration, comme le déplacement d’une porte ou d’une fenêtre, l’usage de la maquette numérique a permis de réorganiser rapidement les éléments », a pu constater Joe Calabrese. Un travail de qualité qui lui a permis d’affiner ses commandes de produits : « Commander la juste quantité de matériaux et leurs accessoires nous a permis de réaliser des économies », estime-t-il alors que le chantier est en cours. La pose des plaques de plâtre dans le bâtiment s’en trouve également simplifiée, puisque les produits géolocalisés par des codes-barres sont livrés au plus proche du lieu où ils vont être mis en œuvre.

 

Améliorer la fiabilité du configurateur BIM

 

La société BIM Cloisons a signé un accord de partenariat avec Siniat. Elle ne modélise également tout le projet en BIM quand aucune maquette numérique ne pré-existe. Côté développements futurs, Karim Boureguig prévoit d’améliorer la fiabilité de son configurateur qui utilise pour l’instant de trop nombreux pluggins. Il souhaite également augmenter le nombre de références de la base de données pour couvrir les quelques 40 000 systèmes de l’industriel. Une estimation personnelle du gérant qui prend en compte les différentes hauteurs de plaques de plâtre et l’ensemble des parements disponibles.

Voir l’article du Moniteur

 

Retour aux actualités