La 1re solution BIM entièrement dédiée aux métiers du plâtre et de l'isolation

Atelier BIM & 4D chantier, le projet virtuel ABV+

ABV+ a été une étape supplémentaire démontrant que petit à petit le BIM devient incontournable. Il faudrait désormais qu’il devienne accessible à tous et notamment aux Petites et Moyennes Entreprises. Le projet ABV initié par le PTNB permet de démystifier peu à peu l’image du BIM et de démontrer la nécessité de mettre en place une stratégie d’entreprise pour adopter et adapter le BIM à ses besoins et ses possibilités.

Retour d’Expérience (REX)

Les travaux, réalisés par le bureau d’études BIM Cloisons et l’entreprise MORALES, ont porté sur deux axes principaux :

  1. 1- La phase planification à partir de la maquette 3D
  2. 2- L’anticipation des phases d’exécution travaux dîtes sensibles et notamment la phase approvisionnement du lot plaquiste.

 

1- Phase planification à partir de la maquette 3D

Lors de la première phase de l’atelier, notre travail a consisté tout d’abord à créer un jeu de propriétés basé sur le découpage des temps d’intervention pour les ouvrages à réaliser.

 

Nous avons ensuite renseigné pour chaque objet de la maquette les valeurs correspondantes à chacune de ces sous-tâches.

Ce travail nous a permis d’extraire, les données directement depuis la maquette 3D, pour analyser très finement les temps d’intervention de chacun des ouvrages et dans chacune des zones du chantier.

Les données de temps associées aux objets de la maquette sont disponibles directement dans le logiciel.

Extraction des données pour établir un tableau croisé dynamique qui permettra d’analyser plus finement la décomposition des temps d’intervention

 

2- L’anticipation des phases d’exécution travaux dîtes sensibles et notamment la phase approvisionnement du lot plaquiste.

La seconde phase de nos travaux, a consisté à créer des familles paramétriques des différents matériaux à livrer, permettant ainsi de matérialiser sur la maquette les palettes qui devront être approvisionnées et stockées sur le chantier.

Palette de doublage Prégymax         Palette de Prégyplac BA13 Standard

 

A partir des listes précises de matériaux extraites lors de la première phase ABV, nous avons modélisé les palettes de matériaux nécessaires dans chacun des logements du projet et ainsi appréhendé avec une beaucoup de précision leurs positions et encombrements.

Dès lors cette modélisation terminée, il nous a été très simple de réaliser des plans précis d’approvisionnement avec des cotations qui permette d’une part, de faciliter les opérations d’approvisionnement et d’autre part, de définir et contractualiser la position exacte de nos matériaux pour que ceux-ci ne gênent pas les autres corps d’états et ne soient pas à déplacer par la suite.

 

Anticipation !

Plan d’approvisionnement 3D

Plan d’approvisionnement 2D avec cotations de l’emplacement des palettes à partir du gros-œuvre

Nous avons ensuite pu réaliser des simulations à partir de la maquette, aux différents stades d’avancement du projet :

1/ Plateau nu avant livraison, 2/ Livraison de l’ensemble des plaques, 3/ Simulation de la pose des doublages collés libérant ainsi les emplacements des palettes, 4/ Simulation de la pose des ossatures de cloisons pour vérifier que les palettes de plaques de BA13 ne gênent pas l’implantation des cloisons et des autres corps d’état, 5/ Simulation de l’ensemble des cloisons posées pour vérifier la libération des espaces de stockage, 6/ Pour en savoir plus >>> Voir notre vidéo ci-dessous.

 

 

L’objectif qui nous était donné, était de préciser et détailler ce que peut vraiment apporter concrètement la mise en œuvre du BIM dans l’organisation des chantiers avec l’utilisation de la 4D

La 4 D : c’est lier le temps, les objets et l’espace. Le temps sur les chantiers est géré avec les plannings

Les objets assemblés forment la construction et sont matérialisés en phase projet par la maquette 3D et pendant le chantier, par le bâtiment et son environnement.

 

Les enseignements positifs

 

En phase remise des offres

  1. Apporter des explications plus compréhensibles sur la méthode soumise par l’entreprise.

 

En phase préparation

  1. Meilleure appréhension de l’impact de la construction dans son espace environnant.
  2. Meilleure visibilité sur les difficultés qui pourraient être rencontrées dans les interfaces.
  3. Meilleure visibilité des mises hors sécurité sur le chantier
  4. Meilleure lecture des plannings

 

En phase travaux

  1. Meilleure lecture des plannings d’avancement
  2. Optimisation de l’approvisionnement et du stockage sur chantier.
  3. Gain de temps (gagner du temps c’est d’abord ne pas en perdre) grâce aux visions améliorées de la phase préparation.
  4. Meilleure synchronisation due à une meilleure communication
  5. Mieux appréhender la sécurité des interfaces
  6. Améliorer la communication entre les différents corps d’états grâce à la prise en compte des besoins et problématiques de l’ensemble des intervenants très tôt dans le projet.

 

Problèmes, difficultés et freins rencontrés

  • Pour le moment plutôt accessible aux spécialistes
  • Pour nous certains outils logiciels sont encore en phase recherche et développement
  • La durée trop courte d’ABV+ qui n’a pas permis d’aller au bout des processus

 

Les remarques et propositions

  1. De belles perspectives pour l’avenir
  2. Même constat que pour ABV, un projet BIM demande beaucoup de travail qualitatif, rien ne doit être mis de côté.
  3. Faute de temps, nous n’avons pas pu approfondir la phase exploitation des données 4D embarquées avec nos objets dans la maquette (voir paragraphe « Retour sur la participation aux travaux »). Nous avons dû nous contenter d’extraire les données dans une nomenclature Revit à partir de laquelle nous avons créé un tableau croisé dynamique Excel.
  4. Le tableau ci-dessous permet certes d’avoir une vue très précise sur les différents temps d’interventions dans chacune des zones du chantier et pour chacun des ouvrages à réaliser, mais nous pensons qu’il est aussi possible d’aller beaucoup plus loin !

 

Exploiter ses données pour automatiser la création d’un planning EXE sous forme de diagramme de Gantt

  • Il serait intéressant d’étudier des passerelles plus abouties entre les logiciels de production ( Revit, Archicad…) et les logiciels de planification ( Synchro, Primavera…) afin d’automatiser l’extraction des données entreprises pour créer automatiquement des planning d’exécution capables de gérer des tâches, sous-tâches et dépendances entre les différentes actions.
  • Il faudrait poursuivre les explorations initiées lors d’ABV et d’ABV+ et notamment approfondir le potentiel du BIM 4D en phase exécution de travaux :
  • La planification détaillée des différentes phases d’un projet à partir de la maquette numérique
  • L’anticipation des phases d’un chantier identifiée comme pouvant être souvent problématique (approvisionnements, enchainements des tâches entre corps d’états…)
  • Optimisation des plannings d’exécution pour favoriser la production et la coordination des entreprises en fonction de leurs contraintes
  • Les potentiels du BIM 5D (données de coût) et du BIM 6D ( développement durable et performances énergétiques) mériteraient également d’être explorés.

 

L’intérêt du projet ABV+ et de l’Atelier

LE BIM 4D : c’est possible et plus encore !

L’intérêt du projet ABV+ a été de démontrer de façon pragmatique qu’il était possible d’utiliser les outils existants pour mettre en place des processus permettant d’exploiter efficacement le BIM et plus particulièrement le BIM 4D.

Les ateliers de travail composés d’acteurs ayant une maturité du BIM très différente, ont été forts enrichissants en tous points, de par la qualité et de par l’intensité des échanges.

D’une manière générale, tous les participants ont totalement adhéré aux ateliers proposés et se sont tous investis de façon significative. Le travail réalisé a permis de démontrer que les apports du BIM et notamment de la 4D peuvent être de formidables apports qualitatifs pour tous les acteurs du BTP à toutes les étapes d’un projet.

 

Le BIM c’est possible pour tous !

À chacun son BIM…

Retour aux actualités